Les vert’libéraux, un parti politique engagé depuis presque une décennie

Par Sonia 326 views0

Créé en 2007, le parti vert’libéral est un parti qui se revendique d’être libéral et soucieux de son environnement. Il existe dans plusieurs sections de 19 cantons suisses. Parti de zéro à trente-deux sièges au sein des conseils d’Etat depuis sa création, le parti vert’libéral se positionne comme étant du centre, et entend établir un pont entre l’économie et le respect du cadre de vie des suisses.

Le parti vert’libéral de Neuchâtel

Créé en 2012 par Raphael Grandjean sous le patronat de Martin Baulme, le parti vert’libéral de Neuchâtel s’est donné comme mission de participer activement à la vie cantonale sur des questions relatives à l’économie, au social et bien sûr à l’écologie. Il entend ne pas tenir compte des alliances gauche-droite et de conduire l’ensemble des neuchâtelois dans un progrès durable et profitable pour tous. C’est pourquoi il s’est donné pour crédo le respect de l’environnement par une protection continue et responsable des éléments naturels, pour soi- même et les générations suivantes ; le respect de l’être humain en le préparant à adopter les bonnes attitudes pour être un acteur engagé dans la vie de sa société.

La vision politique des vert’libéraux neuchâtelois

Ces deux missions principales que s’est fixé le parti se déclinent en plusieurs différents objectifs qu’il souhaite atteindre ou perpétuer la réalisation. Il s’agit entre autres de l’association de l’économie à l’écologie, de la priorisation de produits agricoles locaux et du rejet des OGM, ainsi que la participation intelligente de la jeune génération au futur écologique du canton. Le parti vert’libéral dont le fondateur Raphael Grandjean s’est retiré pour raisons médicales (consultez la page http://www.rtn.ch/rtn/Actualite/Region/20150506-Raphael-Grandjean-demissionne.html ) peut se vanter d’avoir depuis 03 ans su s’imposer, ou ne serait-ce fait compter sa voix dans toutes les décisions parlementaires prises au Conseil d’Etat.