La vallée de l’Arve impactée par des pics de pollution

Par Sonia 271 views0

Depuis deux mois, la vallée de l’Arve est touchée par des phénomènes de pollution. Une situation qui a poussé la préfecture d’interdire les feux d’artifices qui pourraient engendrer des particules.

Les monts neigeux et vertes prairies de la vallée de Chamonix sont touchés par la pollution aux particules fines en France.

La vallée de l’Arve qui permet d’atteindre le Mont-Blanc en Haute-Savoie, entre dans son second mois d’alerte irrégulièrement exceptionnel par sa durée », indique Atmo Auvergne-Rhône-Alpes, une entité chargée de contrôler la qualité de l’air. « Depuis un mois la vallée de l’Arve est en alerte pollution.

C’est un événement exceptionnel compte tenu de sa durée, et pas par son accentuation » d’après les explications de Florence Troude, ingénieure à Atmo. « Il existe un important anticyclone sur toute la région, avec un amas d’air très fixe qui ne facilite pas l’éparpillement des polluants, surtout dans la vallée de l’Arve. »

Pas de feux d’artifice en cette fin d’année

A cet effet, la préfecture de Haute-Savoie a décidé d’interdire l’utilisation des feux d’artifices dans la vallée jusqu’à nouvel ordre, comme la pyrotechnie produit des particules polluantes.

D’après l’arrêté les spectacles pyrotechniques engendrent un nombre considérable de particules dans l’atmosphère. L’utilisation des feux d’artifices sont apparents dans les données de surveillance de la qualité de l’air via des sommets de concentration de particules sur des journées caractéristiques telles que le 31 décembre. » Cette décision qui porte tous son sens, car d’après les prévisions de Météo-France l’atmosphère ne s’améliorera pas. Cependant, « il se peut que l’atmosphère puisse être perturbé dans la nuit de lundi à mardi 3 janvier, ce qui serait favorable », souligne Florence Troude.

La vallée de l’Arve est très peuplée et est une zone par laquelle passe de nombreux axes de circulations sans oublier les industries qui y sont basées. Ce qui fait qu’elle fasse l’objet de phénomènes de pollution et pourquoi on y observe des concentrations de polluants.

Située entre Annemasse et Chamonix, la vallée est habitée par 155.000 habitants permanents parmi lesquels, 40.000 qui vivent dans la basse vallée, la zone la plus concernée par la pollution. Mais le problème porte sur l’amas des particules. Et ce sont les chauffages qui sont aussi mis en cause d’après l’Atmo.