Pakistan: 30 morts dans un raid aérien contre un commandant taliban

Par Myriam 524 views0

pask

kisDes raids de l’aviation pakistanaise visant une figure influente des talibans ont fait au moins 30 morts, incluant des commandants de la rébellion islamiste, dans les zones tribales du nord-ouest, frontalières de l’Afghanistan, ont affirmé lundi des sources sécuritaires et locales.

L’aviation pakistanaise visait Hafiz Gul Bahadur », chef des talibans pour le Waziristan du Nord, une zone tribale qui sert de QG aux djihadistes de la région, d’après une source sécuritaire pakistanaise à l’AFP sollicitant l’anonymat. Plusieurs frappes aériennes ont été menées dimanche soir dans la localité de Datta Khel, que l’armée n’a toujours pas réussit à contrôlé six mois après le début de son offensive contre des factions talibanes et d’autres groupes liés à Al-Qaïda au Waziristan du Nord.

Plusieurs combattants tués

D’après une source talibane, plusieurs combattants de Hafiz Gul Bahadur et de son associé Sadiq Noor étaient rassemblés dans ce secteur quand ils ont été attaqués. « Au moins 30 combattants ont été abattus », a expliqué la source, une information confirmée par une source sécuritaire locale mais qui n’a pu être vérifié indépendamment, car les journalistes n’ont pas l’autorisation d’accéder à la région.

Septs hauts gradés ont été tués

« Sept hauts gradés de Gul Bahadur et Sadir Noor ont été abattus dans ces frappes », a indiqué une deuxième source faisant partie de la rébellion islamiste. Il n’était pas confirmé de savoir lundi si Gul Bahadur et son allié Sadiq Noor avaient été blessés, ou tués, dans ces bombardements aériens.

Personnage allié des talibans

Ex combattant en Afghanistan, Hafiz Gul Bahadur est considéré comme un proche allié des talibans afghans appartenant au réseau Haqqani et qui entretient des relations gâchées avec la direction des talibans pakistanais du TTP, qui lutte contre le gouvernement d’Islamabad.

Il fut le premier taliban à lancer l’appel au refus de la vaccination contre la polio, alors que le Pakistan est le premier foyer mondial, de cette maladie. Hafiz Gul Bahadur avait signé un pacte pendant un temps avec l’armée pakistanaise, mais a récemment changé de côté, car opposé à l’opération militaire mené dans son fief du Waziristan du Nord.