L’investissement participatif s’attaque à la défiscalisation dans les PME

Par Sonia 256 views0

pme

Le phénomène du crowdfunding a pris une ampleur très importante ces dernières années. Les entreprises ainsi que les consommateurs sont donc nombreux à avoir recours à ce dispositif qui est tout à fait en adéquation avec les PME.

Une PME soumise à l’IS sera compatible avec ce fonctionnement

Généralement, lorsque nous évoquons le marché du financement participatif, nous pensons rapidement aux start-ups qui partagent leur projet afin d’améliorer le quotidien d’autrui. Toutefois, la France est compatible avec plusieurs formes de crowdfunding et certaines ne sont pas vraiment connues. Nous avons donc le capital, le prêt ainsi que le don. Par conséquent, il est tout à fait possible de jouir d’une déduction fiscale au même titre qu’une défiscalisation immobilière par exemple. Pour bénéficier d’une telle atmosphère, vous devez au préalable jeter votre dévolu sur une PME qui doit être soumise à l’impôt sur les sociétés ou le revenu.

Une réduction fiscale de 50% pour les foyers fortement imposés

Deux formats sont ensuite envisageables en termes de défiscalisation puisque l’avantage peut être au rendez-vous à l’entrée ou à la sortie. Pour la première proposition, le contribuable est en mesure de recevoir une réduction de 18%, ce pourcentage est appliqué sur les différents versements réalisés tous les ans. Si par contre, votre imposition concerne l’ISF, il passe à 50%, ce qui s’avère être une solution particulièrement attractive pour toutes les personnes qui sont frappées de plein fouet par les impôts.

Comme nous l’avons précisé, vous êtes en mesure de jouir d’un avantage fiscal à la sortie. Le compte PEA PME vous permet ainsi de déclencher une exonération après cinq années de détention. Le monde des finances dévoilé sur FinanceDir est très vaste, il présente donc de multiples solutions susceptibles d’agrémenter votre quotidien, mais cette forme de défiscalisation est mal connue.

Quelques pistes pour optimiser ce crowdfunding

La France doit mettre les bouchées doubles afin de la rendre beaucoup plus populaire, car cet investissement participatif donne aussi les moyens aux différentes PME de créer des emplois, ce qui est appréciable pour la dynamique de notre pays. Pour améliorer cet accompagnement, il serait donc judicieux de procéder à quelques aménagements, comme une réduction fiscale, si une moins-value est au rendez-vous, l’absence de taxation pour les plus-values, un plafond plus important de 45 000 euros ou encore un taux de 50 % qui est disponible uniquement pour les foyers soumis à l’ISF.