L’Allemagne a vaincu le chômage

Par Myriam 0

En Allemagne, le taux de chômage est deux fois moins faible qu’en France. Une situation impressionnante pour les deux pays, alors qu’ils partagent une frontière commune.

Le taux de chômage en Allemagne a baissé de 6% d’après l’annonce de l’Agence pour l’emploi allemande.

Il s’agit du chiffre le plus bas depuis vingt-cinq ans. De plus, ce chiffre est avancé par l’administration allemande, qui est très connue pour faire des évaluations moins draconienne par rapport aux évaluations faites par les organismes internationaux pour définir le chômage. Mais d’après les chiffres de l’OCDE, le taux de chômage en Allemagne descend encore plus bas, car il se situe entre 4 et 5%, un signe du plein emploi.

Dans les régions comme Bad-Wurtemberget la Bavière, qui enregistrent des taux de chômage inférieur à 3%.

Le taux de chômage a aussi baissé chez les jeunes dans ces régions qui enregistrent par ailleurs, une carence en main d’œuvre. L’ensemble de l’ex-Allemagne de l’ouest connaît actuellement le plein emploi. Mais le chômage subsiste encore dans les nouveaux Länder, en ex-RDA, et surtout à Berlin et la Poméranie.

Une coupe impressionnante

Il faut dire que l’Allemagne a rapidement régler le problème de chômage rapidement. On se rappelle en 2006 quand l’Allemagne connaissait le taux de chômage le plus élevé d’Europe. Au mois de janvier 2006, l’Allemagne avait enregistré une hausse du taux de chômage à 11%, alors qu’en France à la même époque le taux de chômage était de 8,7%. Mais dès 2008, pendant la crise financière, la donne a changé.

Depuis cet écart n’a cessé de se creuser entre les deux pays où en France, le nombre de chômeurs a doublé par rapport à la moyenne allemande.

Le chômage en baisse totale dans plusieurs régions

Cela fait dix ans que l’Allemagne essayait d’assimiler la réunification. Une réunification qui commençait difficilement. Et si les choses changent actuellement c’est à cause de plusieurs facteurs comme les réformes du marché du travail rudes appelés lois « Hartz » qui donnent naissance à des petits travaux, des emplois à temps partiel dont la rémunération est moins conséquente. Parallèlement, les indemnités chômage ont baissé, une situation brutale. Ensuite des mesures ont été mises en place pour un meilleur dialogue social malgré la crise ce qui a permis à plusieurs personnes de garder leur emploi.