Hyundai met en place un plan d’investissement de 61 milliards d’euros qui s’étale sur trois ans

Par Myriam 306 views0

hyund

huLe constructeur chinois Hyundai veut hausser ses capacités de production, mais aussi proposer de nouvelles gammes. Les dernières technologies relatives à la voiture connectée seront feront partie du plan du constructeur automobile qui occupe la cinquième place au niveau mondial.

Hyundai Motor n’a pas encore fini de surprendre

Plusieurs jours après l’annonce d’un certain ralentissement de ses ventes en 2015, le groupe automobile Sud-coréen, a fait l’annonce selon laquelle, il mettait sur pied un plan d’investissement très prometteur. Il envisage investir près de 61 milliards d’euros jusqu’en 2018 et compte lancer de nouveaux modèles.

Augmenter les ventes en Chine

La firme compte engager 37 milliards d’euros dans la production, surtout dans la hausse des capacités dans les usines situées hors de la Corée du Sud. Il privilégie le marché chinois. La semaine passée Hyundai avait engagé la construction de deux nouvelles usines en Chine pouvant produire 600.000 voitures par an. Le constructeur dispose déjà de trois usines de production d’automobiles en Chine avec pouvant produire 1,05 million d’unités par an.

Kia qui possède trois usines en Chine pouvant produire 740.000 unités, devrait hausser sa production à 150.000 unités. En gros, le constructeur sud-coréen veut augmenter sa production de véhicules à 2,7 millions en chine, ce qui lui donnera la possibilité d’atteindre les 10% de parts sur le plus grand marché automobile du monde.

La voiture connectée dans la vision du groupe

L’entreprise voudrait également se lancer dans la recherche et le développement avec un investissement évalué à 24 milliards d’euros. Avec ce fond, il compte changer sa gamme de véhicules mais aussi développer de nouvelles technologies relatives à la voiture connectée. « Avec ce grand investissement nous pourront maitriser des technologies fondamentales dans la production de voitures écologiques, des voitures connectées et d’autres voitures de dernière génération » a indiqué le groupe dans un communiqué.

Le groupe compte injecter 8,3 milliards d’euros dans le développement de la voiture hybride. Alors que pour la voiture connectée 1,5 milliard d’euros seront injectés. D’autre part, la firme va procéder au recrutement de 7.000 chercheurs et ingénieurs pour participer à cet effort de R&D.