États-Unis : le marché des armes, un dynamisme trompeur

Par Sonia 269 views0

Soutenu par les appréhensions des autorités le commerce des ventes aux États-Unis a connu une croissance depuis l’arrivée de Barack Obama à la Maison Blanche et à la suite des différentes tueries malgré que le marché des armes ait du mal à attirer de nouveaux clients.

Après le carnage d’Orlando, les investisseurs ont une fois de plus fait le pari sur une montée de l’activité du domaine au point où les actions des deux principaux fabricants d’armes Smith & Wesson et Sturm, Ruger & Company ont augmenté de façon respective des 6,87% et 8,50% à Wall Street en début de semaine. Smith& Wesson a vu son action passé au-dessus de 600%.

Après la tuerie qui s’est produite à l’école primaire de Newtow en 2012, où 26 personnes avaient été tuées et la dernière tuerie de San Bernardino où 14 personnes ont été tuées en fin d’année passée, le FBI a noté une hausse des demandes de vérifications d’antécédents indispensables pour l’achat d’armes.

D’après Josh Sugarmann, « ce sont les industries et les lobbys qui exploitent les peurs des populations qui ne veulent pas qu’on leur interdise d’avoir leurs armes ». Ce dernier qui est membre du Violence Policy Center se bat pour un meilleur encadrement des armes à feu.