Un crédit à la consommation grâce aux amis présents sur Facebook

Par Sonia 620 views0

Alors que le prêt personnel semble séduire les Français, une nouvelle méthode d’attribution s’est dévoilée sur le Web. Elle consiste à se focaliser sur Facebook et notamment les amis présents afin de déterminer la capacité de remboursement.

Un algorithme utilise les données de Facebook

Aujourd’hui, un organisme se focalisera sur les revenus, l’historique concernant l’obtention de crédits, les problèmes bancaires, la vie personnelle… Ces critères permettent déjà d’établir un profil intéressant, mais il serait susceptible d’être encore plus attractif si d’autres aspects étaient pris en compte. Pour cela, ces sociétés spécifiques ont recours à un algorithme précis qui utilise les données transmises par les réseaux sociaux comme Facebook. Certains auront tendance à crier au scandale, car il s’agit d’une immersion dans la vie privée.

Le nombre d’amis étudié pour l’obtention d’un prêt personnel

Des comportements ne permettraient pas d’avoir la meilleure note. Un internaute qui ne possède pas une relation sociale très étoffée ne serait pas intéressant pour un prêt. Ce serait aussi le cas pour tous ceux qui passent des heures à surfer sur le réseau de Mark Zuckerberg. Les pays auraient également quelques spécificités, ils ne s’attarderaient pas sur les mêmes informations. Par exemple, en Europe, ces entreprises se focaliseraient davantage sur la qualité des amis enregistrés dans le profil. A contrario, l’Afrique accorde une attention particulière au nombre. Si toutefois, vous tentez d’attirer le regard d’une société, sachez qu’elles ne sont pas encore disponibles en France.

Des méthodes qui ne font pas l’unanimité

Elles pourraient voir le jour puisque ce n’est pas la première fois que les réseaux sociaux sont détournés de leur utilité première. De nombreux employeurs scrutent dans le moindre détail les profils afin de mettre le doigt sur des données pertinentes. Elles peuvent ainsi les renseigner sur le candidat et son sérieux. Une personne qui aura tendance à partager régulièrement des photos de soirée en étant sous l’emprise de l’alcool n’aurait pas une bonne image auprès de cet employeur.

Ces méthodes ne sont clairement pas appréciées et elles sont souvent pointées du doigt. Dans tous les cas, sur le sol français, pour obtenir le meilleur prêt à la consommation, il y a la technique classique. Elle consiste à confronter les différentes formules afin de sélectionner celles qui répondent à vos attentes. De leur côté, les banques et les sociétés spécialisées se focalisent uniquement sur les documents transmis et non sur les timelines.