Aide militaire record de l’Amérique à Israël malgré l’animosité

Par Myriam 354 views0

Dans le cadre de leur coopération historique, les USA et Israël ont procédé à la signature d’un unième accord militaire.

Les deux dirigeants (Barack Obama et Benjamin Netanyahu) qui sont souvent en désaccord, ont mis de côté leurs différends par rapport à l’Iran et la guerre entre Israël et la Palestine pour renforcer les relations entre les deux pays.

Ce mercredi, ils ont procédé à la signature d’un protocole d’accord reposant sur 38 milliards de dollars d’assistance militaire pour la période 2019-2028.

Il s’agit d’un partenariat d’assistance militaire majeur entre les deux pays.

« J’ai toujours dis que les États-Unis sont très engagés pour la sécurité de l’État Hébreu » a indiqué Barack Obama. Au cours d’une cérémonie tenue au département d’État, la conseillère à la sécurité Susan Rice a indiqué que « les États-Unis accompagneraient toujours l’État d’Israël ». Jacob Nagel son semblable israélien a rétorqué que son pays considérait les États-Unis d’Amérique comme un ami unique ».

L’administration américain indique que 33 milliards de dollars permettront d’acheter des équipements de défense et cinq milliards seront utilisés pour financer le Dôme de fer (Iron Dome), un dispositif dont la mission sera d’arrêter les missiles créés pour détruire, les obus d’artillerie et projectiles de courte et moyenne portée lancés sur les habitations juives.

Protecteur américain

L’exécutif israélien voulait depuis de nombreux mois une hausse importante du financement de la presse israélienne de 50 milliards de dollars s’étalant sur dix ans, au lieu de 30 milliards de dollars qui s’étale de 2009 à 2018.

Les 38 milliards d’aide impliquent une augmentation de 20% admet Jonathan Schanzer, vice-président au centre d’analyse Foundation for Defense of Democracies. « mais en clair, nous n’avons pas évolué par rapport à la situation actuelle », vu que le financement du Dôme de fer fait partie des 38 milliards, dédramatise un membre du trésor.

En fait, le Dôme de fer représente l’alliance stratégique entre les États-Unis et Israël ; un accord appuyé par le Barack Obama.

« Le président Obama est resté constant dans son accord, alors que les relations entre lui et le Premier ministre israélien ne sont pas au beau fixe. Mais cela n’a pas empêché que la relation de sécurité ne soit financée. C’est invraisemblable » comme l’indique Joseph Bahout, chercheur à la fondation Carnegie.

Il faut dire que les deux dirigeants ne cachent pas la mésentente entre eux et cela a été remarqué chaque fois qu’ils se rencontraient.