Thales lance une série de recrutements en vue de la réalisation d’un projet majeur

Par Myriam 0

Parce qu’il reçoit beaucoup de commandes, le groupe Thales se propose d’avoir plus d’effectifs dans ses rangs.

C’est ainsi qu’il affiche son désir de pourvoir, dans la ville de Toulouse à 400 postes d’emploi dont 70% seront dévolus à des ingénieurs.

Cette situation s’explique par le fait que DCNS, dont Thales détient 35% des actions, est en course pour l’obtention d’un contrat avec à la clé la construction de 12 sous-marins australiens.

Alors que le Chef de l’État, François Hollande était à Gennevilliers pour visiter une usine du groupe, son PDG Patrice Caine a affirmé qu’ils avaient un plan d’embauche pour 6000 personnes au nombre desquels il y aurait entre 2000 et 2500 résidents en France.

Même si le contrat que veut décrocher DCNS n’aura pas de retombées particulières pour le Thales Alenia Space de Toulouse dont la compétence dans le domaine des satellites et des télécoms n’est plus à présenter, le représentant toulousain de la coentreprise franco-italienne n’en cesse pour autant pas de continuer sur sa lancée en matière de recrutements.

Outre la génération d’emplois au cœur même de l’entreprise, c’est l’ensemble des sous-traitants qui tirera bénéfice de l’accroissement des activités du groupe.